Codeur rotatif

Ce qu'il faut savoir sur les codeurs angulaires

Guide du codeur

Capteurs rotatifs avec interface analogique ou incrémentale en version monotour ou multitours


Guide pour Codeurs rotatifs
Fermer

Qu'est-ce qu'un codeur rotatif ?

Les codeurs rotatifs détectent ou indiquent des positions angulaires et convertissent ces informations en signaux électriques. Ce sont des capteurs angulaires qui transmettent leur valeur de mesure sans contact à un système électronique. Et c'est précisément cette caractéristique qui les différencie des potentiomètres, qui sont des composants passifs. En principe, chaque codeur rotatif se compose d'un boîtier, d'une électronique avec un capteur au cœur de la mesure et d'un raccordement électrique. Selon le modèle, un arbre avec un palier d'arbre fait également partie du capteur afin de réaliser mécaniquement la mesure angulaire. Il existe de nombreux termes apparentés au mot "codeur", tels que "capteur d'angle de rotation", "mesureur d'angle de rotation" ou "capteur d'angle de rotation", mais aussi "codeur angulaire" ou "codeur rotatif". Toutefois, si l'angle est émis en tant que valeur complète (donc en tant que valeur absolue) avec une référence fixe à une position zéro, le codeur est alors appelé codeur absolu. Si seule la variation angulaire est émise, le signal de sortie ne fournissant ainsi que l'information relative, il s'agit alors d'un codeur incrémental. Ce guide ne décrit que les technologies sans contact utilisant le principe de mesure magnétique ou optique.


Que signifie "sans contact" ?

Sans contact signifie que la transmission des valeurs de mesure entre l'enregistrement des valeurs de mesure et la saisie des valeurs de mesure a lieu sans contact. Par exemple, l'enregistrement des valeurs de mesure s'effectue via l'arbre et la saisie des valeurs de mesure via l'électronique d'un capteur rotatif. Il n'existe cependant pas de liaison mécanique directe entre les deux composants. La transmission de la valeur de mesure s'effectue donc sans contact. Pour tous les capteurs rotatifs de MEGATRON, la transmission des valeurs de mesure sans contact est basée soit sur le magnétisme, soit sur un principe de mesure optique. Avec les capteurs magnétiques, il n'y a pratiquement pas d'usure de l'enregistrement des valeurs de mesure (électronique) et avec les capteurs optiques, seule la source lumineuse a une durée de vie limitée. La seule usure notable des capteurs rotatifs sans contact se produit au niveau de leurs composants mécaniques d'enregistrement des valeurs de mesure, en présence d'un arbre et d'un palier d'arbre.


Codeurs magnétiques à effet Hall

L'effet Hall, nommé d'après Edwin Hall, décrit l'apparition d'une tension électrique, appelée tension de Hall, dans un conducteur parcouru par un courant (élément Hall) qui se trouve dans un champ magnétique stationnaire. Si l'on place un aimant permanent circulaire diamétralement magnétisé (pôle nord/pôle sud) au-dessus d'un élément de Hall, que l'on soumet cet aimant à un mouvement de rotation et que l'on mesure la tension à la sortie du circuit amplificateur, on obtient alors une courbe de tension de sortie sinusoïdale.

Les champs magnétiques extérieurs peuvent en principe perturber cette technologie. On utilise principalement des capteurs à effet Hall à gradient, qui sont largement insensibles à ces perturbations.

Pour plus de détails, voir notre guide sur le thème "Codeurs absolus".

Avantages des codeurs magnétiquesInconvénients des codeurs magnétiques
  • Le meilleur choix lorsque la longévité est requise
  • Peu sensible aux vibrations
  • Peu sensible aux influences environnementales changeantes, telles que les variations de température, une humidité relative élevée.
  • Possibilité de vitesses d'actionnement élevées (tr/min)
  • Adapté à un fonctionnement dans un environnement huileux et pollué (halls de machines, chantiers, etc.)
  • Les champs magnétiques étrangers peuvent perturber la mesure ou entraîner une défaillance de la mesure.
  • Les capteurs rotatifs magnétiques ont une gigue de signal relativement élevée. Cela peut être un inconvénient lorsqu'il s'agit de déterminer des positions de manière répétée et aussi précise que possible (par ex. positionnement d'une table mobile, d'un traceur).

Codeurs optiques

Les codeurs optiques sont basés sur un principe de balayage optique sans contact. Une diode électroluminescente génère de la lumière qui passe par une roue codeuse avant d'arriver sur un photodétecteur. Le photodétecteur génère un signal électrique qui, après traitement, est transmis à la sortie de signal. Dans le cas des capteurs rotatifs sans contact, le système de détection optique est soumis à un processus de vieillissement continu pendant le fonctionnement. De plus, les corps en suspension qui se déposent sur le système optique sous forme de fines poussières contribuent au vieillissement du capteur.

Pour plus de détails, voir notre guide sur le thème "Codeur incrémental".

Roue codeuse

Vous trouverez ici un aperçu de tous les codeurs incrémentaux dotés de la technologie de détection optique.

Avantages des codeurs optiquesInconvénients des codeurs optiques
  • Les codeurs angulaires avec une résolution optique élevée permettent une mesure de position avec une très grande précision.
  • Grande répétabilité du résultat de mesure
  • Possibilité de vitesses d'actionnement très élevées (tr/min)
  • Très stable par rapport aux champs magnétiques étrangers (immissions)
  • Excellente aptitude à une détermination précise de la vitesse
  • Durée de vie très élevée
  • Faible gigue du signal
  • Le système optique est soumis à un processus de vieillissement continu
  • Sensible aux vibrations
  • Sensible aux fortes variations de température et à l'humidité relative élevée
  • Les environnements dans lesquels se trouvent des rayonnements à ondes courtes d'une intensité plus élevée, comme les rayons gamma, peuvent endommager le système optique de manière irréversible (par exemple, interaction avec les roues codeuses en mylar).

Codeur incrémental

Les codeurs incrémentaux émettent un certain nombre de signaux rectangulaires au lieu d'une information proportionnelle à l'angle (cf. codeur absolu). On parle également d'impulsions. Les codeurs incrémentaux sont donc également appelés codeurs à impulsions rotatives et une indication du nombre d'impulsions par tour est toujours fournie (unité ppr.). Une impulsion correspond à une durée de période. Pour une durée de période, on utilise également la désignation "un incrément". C'est ce qui explique le terme de codeur incrémental. Pour l'évaluation du résultat de mesure d'un codeur incrémental, une unité d'évaluation externe est toujours nécessaire, par exemple un compteur. Cliquez ici pour voir les produits en tant que codeur incrémental

Sortie de signal d'un codeur incrémental

Les points suivants doivent être particulièrement pris en compte :

  • Pour une mesure d'angle, le nombre d'impulsions doit être compté dans une unité d'évaluation externe et la somme des impulsions doit être convertie en un angle.
  • Si la tension de service du compteur est interrompue, l'information du compteur est généralement perdue. Si la valeur absolue de l'angle par rapport à un point de référence doit alors être mesurée ou calculée, un référencement doit être effectué en passant par la position zéro.
  • Pour une mesure de vitesse, le nombre d'impulsions par temps est calculé.

Les codeurs incrémentaux sont disponibles avec différents nombres d'impulsions par tour. S'il y a par exemple 360 impulsions/tour, cela signifie que 360 impulsions (360 périodes de signal) sont émises par tour complet de l'arbre (360°). Si l'on indique par exemple 1024 impulsions/tours, cela signifie que 1024 impulsions (1024 périodes de signal) sont émises par tour complet de l'arbre (360°). Les codeurs incrémentaux sont disponibles chez MEGATRON sous forme de codeurs à effet Hall et de codeurs optiques. Pour une description détaillée, voir le guide Codeur incrémental.


Codeur absolu

Les codeurs absolus émettent un signal analogique ou numérique proportionnel à l'angle. Il existe donc un point de référence fixe pour la mesure de l'angle. Les codeurs avec sortie analogique fournissent l'angle mesuré sous forme de tension de sortie, de courant de sortie ou de largeur d'impulsion (PWM). Pour une description détaillée, voir le guide Codeurs absolus.

Signal de sortie analogique d'un codeur absolu monotour

Angle mesuré [°, degrés]Tension de sortie [volt]
0 V
360°10 V
45°1,25 V
90°2,5 V
180°5 V
360°10V

Le tableau montre l'évolution de la tension de sortie pour différents angles de mesure à l'exemple d'une sortie de tension 0...10 V.


Codeurs monotour vs. multitours

Codeur monotour

Les codeurs monotour sont des codeurs absolus qui ne peuvent mesurer que l'angle d'un tour complet. Après un tour complet, le signal de sortie affiche à nouveau la même valeur qu'à 0° tous les 360°. La plupart des codeurs absolus monotour sans contact mesurent la plage angulaire complète de 0° à 360° maximum. Seuls quelques produits mesurent des angles dans une plage angulaire limitée, par exemple +/- 45°.


Codeur multitour

Codeur absolu True-Power-On HSM22M

Par rapport aux capteurs rotatifs monotour, les capteurs rotatifs multitours sont capables de mesurer des angles supérieurs à 360°. Le système de mesure est capable de compter le nombre de tours et il est généralement programmé pour que le signal augmente continuellement sur la plage angulaire maximale électriquement efficace. Par exemple, certains codeurs absolus multitours de MEGATRON sont capables de mesurer des angles jusqu'à 72000° maximum (jusqu'à 200 tours d'arbre). Vous trouverez ici un aperçu de tous les codeurs multitours. Sans précautions particulières, de tels codeurs perdent leurs informations sur la position lorsque la tension d'alimentation est interrompue. Les codeurs True Power On constituent une catégorie de codeurs multitours. Ce type de codeur fournit un signal de sortie correct même si l'angle de rotation varie à volonté pendant une absence temporaire de tension.


Générateur de valeur réelle et de valeur de consigne

Les deux notions de codeur de valeur réelle et de codeur de valeur de consigne sont définies par l'utilisation qui en est faite dans l'application. Certains modèles de codeurs peuvent être utilisés dans les deux cas. Vous trouverez ici un aperçu des produits pour l'entrée manuelle.

Avec un codeur de consigne, une valeur est réglée par saisie manuelle. Une valeur de consigne est définie par une rotation manuelle de l'arbre du codeur (généralement via un bouton de réglage monté sur l'arbre). Ces régleurs manuels sont utilisés dans les panneaux de commande, par exemple pour naviguer dans les menus ou pour définir divers paramètres sur les appareils de mesure. Le capteur de valeur réelle est utilisé comme synonyme de capteur angulaire ou de capteur rotatif lorsqu'un angle est simplement mesuré et n'est pas défini manuellement. Comme il ne correspond pas nécessairement à la valeur de consigne dans une application, les deux termes sont utilisés pour les différencier. Les capteurs de valeur de consigne et de valeur réelle peuvent faire partie de circuits de régulation ; c'est cette application qui donne un sens aux deux termes.

MRX50 Codeur rotatif pour entrée manuelle


Propriétés angulaires et sens de rotation

Angle de rotation mécanique

L'angle de rotation mécanique est l'angle total selon lequel le capteur rotatif peut être actionné mécaniquement. Pour la plupart des capteurs rotatifs sans contact, l'angle de rotation mécanique n'est pas limité mécaniquement. En d'autres termes, l'arbre du codeur peut être actionné en continu dans le sens des aiguilles d'une montre et dans le sens inverse, sans être arrêté dans son mouvement de rotation. Dans quelques exceptions, il existe une option de butées mécaniques (endstops). Celles-ci sont surtout utiles pour les dispositifs de réglage de la valeur de consigne (régleurs manuels). Un exemple est la série ETAM25 de MEGATRON, qui possède des butées mécaniques.

Données sur l'angle et le sens de rotation électrique et mécanique de la série ETAM25


Angle de rotation électriquement efficace

L'angle de rotation électriquement efficace est la plage angulaire dans laquelle le signal de sortie subit une modification. Les représentations suivantes montrent des exemples de fonctions de sortie de signaux de codeurs absolus monotour. Dans les deux cas, l'angle de rotation mécanique est de 360°.

Exemple 1

Exemple 2


  • Dans le premier exemple, le signal du capteur rotatif varie sur toute la plage angulaire de 0...360°. La zone représentée en orange est l'angle de rotation électriquement efficace.
  • Dans le deuxième exemple, il y a deux plages différentes dans lesquelles le signal change en raison d'une programmation différente du signal de sortie : Ici, l'angle de rotation électriquement efficace se situe entre 0°...90° et entre 180°...270°.

Sens de rotation (CW/CCW)

Lors de la programmation de la courbe de signal de sortie, il est important d'indiquer le sens de rotation de la courbe de signal de sortie souhaitée. Le sens de rotation doit être indiqué dans la description de la courbe de signal de sortie souhaitée, afin d'établir une relation sans équivoque entre le signal et le sens de rotation de l'arbre. L'indication du sens de rotation de l'arbre se fait en observant le codeur de face. C'est-à-dire lorsque l'observateur regarde le palier de l'arbre et l'extrémité de l'arbre. Dans le cas d'un encodeur en kit (sans arbre propre), l'observation se fait sur le côté du boîtier tourné vers l'aimant. Pour le sens de rotation, on fait la distinction entre le sens des aiguilles d'une montre et le sens inverse. Pour les décrire, les abréviations anglaises CW pour clockwise (sens des aiguilles d'une montre) et CCW pour counterclockwise (sens inverse des aiguilles d'une montre) se sont imposées. Les graphiques ci-contre illustrent la différence d'allure du signal à l'exemple d'un codeur absolu monotour. Le sens de rotation CW ou CCW peut être choisi par le client pour presque tous les codeurs absolus lors de la configuration du codeur.


Résolution et taux de mise à jour

Les appareils numériques traitent les signaux de mesure avec une certaine résolution. Pour les codeurs absolus avec traitement numérique des signaux, deux grandeurs caractéristiques sont importantes et figurent également sur la fiche technique du codeur : La résolution (en bits)

  • Plus la résolution d'un capteur numérique est élevée, plus les signaux analogiques peuvent être traités avec précision. Les courbes de sortie analogiques des appareils numériques présentent donc toujours une fine gradation (formation d'échelons) dont la hauteur est déterminée par la résolution du capteur.

Le taux de mise à jour (en microsecondes [µs] ou en millisecondes [ms])

  • Les signaux des capteurs à fonctionnement numérique sont toujours transmis avec un certain retard.

Si ces données figurent sur la fiche technique d'un capteur rotatif, cela indique que celui-ci possède un traitement numérique des signaux. Une présentation détaillée de la signification de ces valeurs et des exemples de calcul sont disponibles dans le guide du codeur absolu.


Protection contre les influences environnementales / protection IP

IP est l'acronyme anglais de Ingress Protection (protection contre les intrusions). Il s'agit des précautions prises pour protéger le palier de l'arbre, le boîtier et les connexions électriques contre la pénétration de corps solides et d'eau douce d'un produit. Formellement, on parle de l'indice de protection IP d'un produit. La considération pour la protection des liquides se réfère exclusivement à l'eau douce. Tous les autres fluides, comme par exemple les huiles, l'eau salée, les suspensions, les bases ou les acides, sont exclus de cette considération. Le marquage IP se compose de deux chiffres, suivis des deux lettres "IP" :

  • Premier chiffre : protection contre la pénétration de corps solides.
  • Deuxième chiffre : protection contre la pénétration d'eau douce

Codeur en kit Hall ETx25K entièrement scellé : attention, l'aimant est exposé. L'étanchéité ne concerne que l'électronique et le boîtier.


Distinction entre protection IP

Protection côté arbre, côté arrière ou IP du raccordement électrique

Pour les encodeurs angulaires sans contact, on distingue, en plus de l'indication de la valeur totale pour le produit, la protection IP côté arbre, la protection IP côté arrière, ainsi que la protection IP du raccordement électrique. Dans le cas d'un câble de raccordement électrique avec des extrémités de câble étamées, les extrémités du câble sont exclues de la prise en compte de la protection IP.


Considération de la protection IP pour un arbre en mouvement et à l'arrêt

Pour les codeurs angulaires avec leur propre palier d'arbre, on fait souvent la distinction entre la protection de l'arbre en mouvement et celle de l'arbre à l'arrêt. Dans ces cas, l'information est définie à la suite des chiffres de la protection IP par les lettres "M" pour Movement (arbre en mouvement) ou "S" Stop (arbre à l'arrêt). Une protection IP plus élevée du côté de l'arbre pour un arbre immobile peut être pertinente si le codeur fait partie d'une application/installation qui est nettoyée exclusivement pendant un arrêt (de l'installation).


Connexions électriques

Tension d'alimentation

Tous les codeurs angulaires sans contact ont besoin d'une tension continue (DC) comme tension d'alimentation (VSUP) pour fonctionner. On distingue les codeurs qui présentent une variation de la tension d'alimentation dans une plage définie lorsque

  • il existe une relation ratiométrique avec le signal de sortie
  • lorsqu'il n'y a pas de relation ratiométrique, c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'influence sur le signal de sortie.

En cas de relation ratiométrique entre la tension d'alimentation et le signal de sortie, le signal de sortie varie dans le même rapport multiplicatif que la tension d'alimentation. Cette option n'est disponible que pour les codeurs absolus avec sortie de signal analogique. En outre, toutes les plages de tension d'alimentation disponibles ne peuvent pas être combinées avec chaque électronique de sortie. Lors de la sélection de la tension d'alimentation, il convient donc de vérifier si le circuit de sortie souhaité est disponible pour la tension d'alimentation souhaitée. La fiche technique du capteur rotatif renseigne sur les combinaisons possibles.


Redondance

Certaines applications nécessitent une redondance du signal du capteur. Les objectifs suivants motivent souvent l'utilisation de codeurs redondants : Augmenter la disponibilité des installations.

  • La double version du capteur permet de réduire la probabilité de défaillance de l'installation. En cas de défaillance de l'une des deux lignes, une erreur est consignée. La machine ou l'installation peut toutefois continuer à fonctionner jusqu'à l'intervalle de maintenance suivant, où le capteur est remplacé sans perte de temps machine.

Augmentation de la sécurité de fonctionnement

  • Lors de l'exploitation de machines critiques pour la sécurité (par ex. véhicules, aviation et bien d'autres), une panne peut être fatale. La redondance permet un arrêt sûr et contrôlé de ces machines ou installations jusqu'au remplacement du capteur. La redondance est obligatoire pour de nombreuses applications de ce type.

S'il n'est pas possible de monter systématiquement deux codeurs, il est possible de réaliser des codeurs avec deux tensions d'alimentation séparées et des masses séparées (GND) pour le fonctionnement du codeur, ce qui met à disposition une électronique supplémentaire séparée galvaniquement.

  • Sur les codeurs angulaires magnétiques, l'aimant est toujours monté en bout d'arbre. Il n'est donc pas possible ici de faire passer l'arbre à travers le boîtier vers un autre capteur. L'élément de détection magnétique lui-même est double/redondant et, sur certains modèles, séparé galvaniquement en option.
  • Pour les codeurs angulaires optiques, il est possible de réaliser des modèles en tandem qui n'ont que l'arbre en commun sur le plan mécanique, mais qui sont entièrement doublés pour le reste.

Sorties de signal

Pour les codeurs absolus sans contact, les sorties de signal suivantes sont disponibles.

Analogique : la sortie est analogique :

  • Sortie tension (différentes plages, ratiométrique/non ratiométrique)
  • Courant (0...20 mA, 4...20mA,...)
  • Modulation de largeur d'impulsion (PWM)

Numérique :

  • SPI : Serial Peripheral Interface
  • SER : forme spéciale du format SPI
  • SSI : Interface sérielle synchrone

Pour les codeurs incrémentaux sans contact, les circuits de sortie suivants sont disponibles :

  • OC (Open Collector, résistance Pull Up non intégrée dans le capteur rotatif)
  • Voltage Output (= circuit Open Collector, y compris les résistances Pull Up intégrées dans le boîtier du capteur rotatif)
  • TTL (logique transistor-transistor)
  • PP (Push Pull)
  • Linedriver

Câblage

Longueurs de câble et tolérances des câbles Les câbles de raccordement électriques (tolérances des câbles) des codeurs angulaires sont soumis à d'autres directives que les boîtiers et les arbres des codeurs rotatifs. Remarque : si les tolérances des câbles ne sont pas explicitement mentionnées dans la fiche technique, elles peuvent être déduites de la norme IPC/WHMA-A-620 :

Longueur du câbleTolérance admissible du câble de raccordement (connecteur inclus).
≤0,3 m+25 mm -0 mm
>0,3 m...1,5 m+50 mm -0 mm
>1,3 m...3 m+100 mm -0 mm
>3 m...7,5 m+150 mm -0 mm
>7,5 m+5% -0%

Blindage du câble : Pour les codeurs angulaires MEGATRON avec boîtier métallique, le câble de raccordement est blindé par un blindage de câble extérieur. Pour tous les codeurs angulaires avec boîtier plastique, le câble de raccordement n'est pas blindé.


Formes de construction

Les codeurs sont proposés dans de nombreuses formes de construction. Ils se répartissent en codeurs en kit (sans palier d'arbre) et en codeurs avec palier d'arbre. Pour ces derniers, on distingue des variantes avec palier lis ou roulement à billes, ainsi qu'avec arbre plein ou creux.

Codeur en Kit

Codeur magnétique en kit de la série MAB12AH

Les codeurs en kit n'ont pas d'arbre et donc pas de palier d'arbre. Pour ces codeurs, on utilise également le terme "codeur à arbre externe", car le palier ne fait pas partie du codeur. Pour les codeurs magnétiques, un aimant est fixé au bout de l'arbre, pour les codeurs optiques en kit, le disque du codeur est fixé à l'arbre dans l'application. Les codeurs en kit sont adaptés aux vitesses de rotation les plus élevées, jusqu'à plusieurs milliers de tours/mn, et ne sont pratiquement pas soumis à l'usure mécanique. L'absence de liaison mécanique entre l'aimant et le codeur permet de réaliser les découplages suivants :

  • Découplage mécanique
  • Découplage galvanique (pas de rapport de potentiel électrique entre l'arbre et le capteur rotatif)
  • Découplage thermique

Capteurs rotatifs avec roulement - "Codeur à arbre plein" et "Codeur à arbre creux"

Ces types de codeurs possèdent leur propre palier d'arbre. On distingue en outre deux formes de construction : Les codeurs à arbre plein et les codeurs à arbre creux. Les codeurs à arbre creux, quant à eux, ne possèdent pas d'arbre plein, comme leur nom l'indique. Un arbre côté application est introduit dans l'arbre creux et fixé à celui-ci. Pour les variantes avec trou traversant, il est même possible de faire passer l'arbre complètement à travers le codeur, qui peut ainsi être positionné librement dans le sens axial.


Installation et fixation

Les possibilités de fixation mécanique du codeur dans l'application dépendent de la conception du boîtier du codeur. MEGATRON propose cinq possibilités de montage différentes pour ses familles de codeurs sans contact. La fixation peut se faire par

  • Filetage central (bushing)
  • Bride
  • Trous taraudés
  • Bride servo (avec bornes synchro)
  • Anneau de montage
  • Tôle à ressort

filetage central et écrou (bushing)

La variante avec filetage central est une méthode de fixation très simple à réaliser et rapide. Pour fixer un codeur avec bushing, il suffit en général de prévoir un seul trou dans la plaque de montage de l'application. Le coussinet du codeur est guidé à travers ce trou jusqu'à ce que la face frontale du boîtier du codeur ou la surface du collier de centrage repose sur la plaque de montage. Enfin, le codeur est fixé à la plaque de montage à l'aide d'un écrou et d'une rondelle. Pour ce type de fixation, l'écrou et les rondelles font souvent partie de la livraison. Certaines familles de codeurs disposent en outre d'une broche anti-rotation. Celle-ci empêche un mouvement de rotation involontaire du boîtier du capteur rotatif autour de l'axe central pendant la fixation de l'écrou-raccord. Dans ce cas, un deuxième trou supplémentaire doit être réalisé dans la plaque de montage pour cette broche anti-rotation. En outre, la broche anti-rotation (si elle est présente) remplit la fonction de référence de point zéro (position 0°). Pour fixer le capteur rotatif dans une plaque de montage, l'alésage traverse entièrement cette dernière. Cela peut favoriser la pénétration de liquides et de poussières de la face avant vers la face arrière de la plaque de montage. Pour empêcher cela, un élément d'étanchéité supplémentaire est fourni en option, qui est inséré entre la face avant du capteur rotatif et la plaque de montage. Cet élément d'étanchéité est par exemple une option pour la famille de capteurs rotatifs ETx25.

Codeurs absolus de la série ETA25 avec filetage central (bushing)


Fixation par bride

La fixation par bride est une méthode de fixation simple et très répandue qui empêche le boîtier du capteur rotatif de tourner autour de l'axe central lors de la fixation. Pour la fixation du capteur, trois trous doivent être réalisés dans une plaque de montage dans l'application. Un trou est destiné à la collerette de centrage ou au filetage central et deux autres sont nécessaires pour fixer le capteur rotatif au moyen de vis. En règle générale, les vis de fixation ne sont pas comprises dans la livraison.


fixation au moyen de trous taraudés

La fixation au moyen de trous taraudés est une méthode très sûre et s'effectue sur la base de vis usuelles. Pour la fixation de tels capteurs rotatifs, il faut réaliser au moins trois trous dans une plaque de montage dans l'application : Un trou pour la collerette de centrage et deux autres trous pour la fixation du capteur rotatif. Un trou fileté dans le boîtier du capteur rotatif sert de référence de point zéro (référence 0°). Les vis pour la fixation ne sont en général pas comprises dans la livraison.


Bride de servo

Cette méthode de fixation permet de modifier ultérieurement le point zéro (point de référence), en faisant tourner le boîtier du codeur et est donc surtout utile pour les codeurs absolus. Pour la fixation, au moins quatre trous doivent être réalisés dans une plaque de montage.

  • Un trou pour la collerette de centrage, qui traverse entièrement la plaque de montage et
  • trois autres trous au dos de la plaque de montage pour le vissage des bornes d'asservissement, qui ne doivent pas traverser la plaque de montage.

Les bornes de synchronisation ne font pas partie de la livraison et peuvent être commandées auprès de MEGATRON en tant qu'accessoires. Les bornes permettent de fixer le codeur en exerçant une pression sur la plaque de montage. Le quatrième trou fileté dans le boîtier du capteur rotatif sert de référence de zéro (référence 0°).


fixation au moyen d'une bague de montage

Cette méthode de montage est exclusivement réservée aux capteurs rotatifs sans propre palier d'arbre (codeurs en kit). Pour la fixation, au moins trois trous doivent être réalisés dans une plaque de montage : Un trou pour la collerette de centrage qui traverse entièrement la plaque de montage et au moins deux autres trous à l'arrière de la plaque de montage pour la fixation de l'anneau de montage qui ne doivent pas traverser la plaque de montage. Si le codeur est d'abord fixé sans être serré avec la bague de montage, cela permet de faire tourner le codeur autour de l'axe central afin d'aligner le point zéro (c.-à-d. surtout utile pour les codeurs absolus). La fixation de la position s'effectue par serrage en serrant les vis.

Codeur en kit de la série MxB22 avec bague de montage


Montage de la tôle à ressort

Cette méthode de montage est exclusivement utilisée pour les encodeurs à arbre creux. L'avantage est que cette méthode permet de réduire les influences mécaniques dues aux excentricités radiales et axiales de l'arbre côté application sur le codeur, ce qui diminue la charge sur le palier de l'arbre. Pour ce type de fixation, il faut au moins deux trous pour le montage du codeur.

Encodeur à arbre creux de la série MHL40 avec montage sur tôle à ressort


Adaptation des produits

Depuis plus de 60 ans, MEGATRON est un partenaire fiable pour votre conception. En plus des nombreuses options de nos capteurs, nous proposons également des modèles spécifiques adaptés à vos besoins d'application, même pour de petites quantités. Qu'il s'agisse d'un projet en phase de démarrage ou d'une production en série, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner et de vous aider.

Filtre
Fermer
45 Résultats trouvés
Ergebnisse anzeigen

Les capteurs rotatifs sont des capteurs qui enregistrent des informations angulaires dans l'application à l'aide d'une électronique et les convertissent en signaux électriques. Les technologies de détection optoélectroniques et modernes basées sur l'effet Hall fournissent d'excellents résultats de mesure. De plus, la durée de vie des capteurs est particulièrement élevée grâce au principe de mesure sans contact. Grâce au grand choix de sorties de signaux électriques, de raccordements et de designs de capteurs rotatifs, une multitude de variantes sont disponibles pour votre application.

L'une des principales caractéristiques est la plage de mesure de l'angle que le capteur rotatif peut détecter. Les capteurs rotatifs monotour couvrent les plages jusqu'à 360 degrés et les capteurs rotatifs multitours les plages supérieures. Il faut aussi distinguer les valeurs absolues des valeurs incrémentales pour la sortie des valeurs de mesure. En outre, lors du choix, il faut tenir compte de la facilité de montage et des influences environnementales.

Parmi tous les paramètres possibles, chaque technologie de capteur possède ses propres avantages et chaque capteur ses propres caractéristiques spécifiques, que nous nous ferons un plaisir de mettre en évidence dans le cadre de nos conseils, en fonction des exigences de votre application. Les applications exigeantes nécessitent souvent une adaptation technique du produit. MEGATRON est votre spécialiste pour ces cas et propose les meilleures solutions techniques et économiques. En tant que partenaire fiable et de longue date, nous vous soutenons de la demande à la réalisation de la série jusqu'à la "fin de vie" de votre application, avec une grande fiabilité de livraison et des produits de qualité assurée.

Mes produits
Fermer
Loading...